« Art Océanien au Musée du Quai Branly | Accueil | Quai Branly : Deuxième parcours »

22 juin 2006

Commentaires

stéphane

Il va falloir que j'aille faire un tour dans ce musée..et rapidement...

double je

je me réserve cette visite pour la prochaine escapade parisienne
bonne soirée

La dilettante

Moi je vais attendre que les esprits se soient calmés, en effet quelle horreur, de visiter dans la foule, japonais et parisiens mélangés, qui passent au pas de course.
Promis Madame la spécialiste de l'art africain et océanien, c'est inscrit dans mes projets.

Joel

Je découvre ton blog via "Lunettes rouges"...
Je ne suis pas du tout compétent en marière d'Art africain mais suffisamment curieux de tout ce qui touche l'Art pour avoir été impressionné en déroulant tes billets...
Je me suis promis d'y revenir et d'y consacrer un peu de temps pour m'en imprégnier...Félicitations déjà pour les photos...

Ana Lucia

J'ai détesté notamment la partie africaine du Quai Branly, on ne voit pas l'autre dans ce musée, on se voit soi-même à travers les miroirs des vitrines, c'est étouffant...et trop sombre, peut-être une métaphore du continent noir... Enfin, au moins ça suscite un débat nécessaire. J'écrirai quelque chose dans mon blog aussi et enverrai un lien vers ici.

BLK

L'architecture extérieure est superbe et le jardin, une belle réussite. Par contre la muséographie est détestable. Les objets sont constamment altérés par les couleurs et les reflets de Nouvel, les ombres et les lumières de Nouvel, les courbes et les recoins de Nouvel, les matières et les transparences de Nouvel. Bref l'architecte colonise toutes les œuvres pour affirmer qu'il existe, qu'il est le meilleur. Il nous répète sans arrêt -"c'est moi qui l'ai fait !" Il a réussit à faire que ce soit les œuvres qui exposent ses vitrines.
Il phantasme sur la jungle qu’il tente de recréer par des épaisseurs de verre, d’acier et de béton, des télescopages de galeries, de poteaux et de mezzanines. Le résultat s'inscrit davantage dans l'axe Disneyland Paris que dans celui du Louvre et d'Orsay.
Si les arts océaniens résistent mieux dans un environnement plus lumineux et moins sinueux, les arts d'Afrique sont massacrés. Les œuvres perdent toutes leurs présences dans cette mise en scène kitch au point qu’on se demande s'il n'y a pas moins d'œuvres exposées qu'au temps du MAAO ou du musée de l'homme !
Enfin, ces bancs de cuir beige de si mauvais goût qui serpentent tout du long du bâtiment comme un énorme pénis mou qui s’étalerait sur le quai à la fin d’un voyage fastidieux (celui de l’architecte ? du quai branlé ?) ne devraient pas résister à l’usure : j’ai espoir que les Conservateurs de la RMN et les Ethnologues du musée de l'homme s'entendent pour reprendre la main !...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Traduction

  • Detours des Mondes Translation

Recherche Google

  • Pour rechercher un sujet sur mon blog :

ASSOCIATION DDMondes

MEDIATRIBAL


  • Vente Cornette de Saint-Cyr - 31 octobre 2017

Cent Detours


  • DDM Actu

Sommaires mensuels du Blog

TRIBAL ART


  • PRESentation Tribal Objet

Tribal Art Magazine

Blogs amis sur les arts "lointains"

Pinterest

CC