« Une heure, une oeuvre d'art africain | Accueil | Un bouclier Mengen de Nouvelle-Bretagne »

15 septembre 2013

Commentaires

Aug Beaufort

Pièce incroyable en effet !
La descente aux "enfers" par le petit escalier de la galerie était une expérience en soi. Je me suis passionné pour cette pièce incroyable.

Tellement incroyable et tellement des questions aussi... que beaucoup en ont oublié l'excellent travail des chercheurs du CNRS
(cf le Monde : http://mediateur.blog.lemonde.fr/2014/01/15/complements-dinformation-sur-lenigme-de-la-statut-de-borneo/)

Je pense que cette pièce fait face à deux obstacles majeurs :
- Elle remet en cause pas mal de choses comme vous le précisez... Les experts n'aiment pas les révolutions qui mettent en cause leur certitude.
- Ce marché en particulier, est dominé par l'expertise tenue par qq personnes, et peut être pas assez sur des expertises techniques. Cette redistribution de l'expertise peut en "blesser" plus d'un (et surtout personne n'aime être contredit... même si c'est pa un chercheur du CNRS)

Plus l'argent affluera sur ce marché, plus il doit devenir "adulte". Et un marché "adulte", c est un marché basé sur la confiance dans des experts MAIS justifiée et validée par des expertises techniques en rapport avec les montants en jeu. Si l'on veut que le marché décolle, il faut que les acheteurs aient confiance dans les experts, et cette épisode est dramatique car les experts sont pris en défaut.

Cette pièce est un révélateur de la jeunesse de ce marché. Cela aurait pu être le scandale d'une pièce fausse (par les études techniques) jugée vraie par les experts traditionnels (comme récemment dans le monde des livres anciens). Mais aujourd'hui, c est le scandale d'une pièce vraie jugée fausse par l'ancienne école.

Et c'est ça la beauté de cette pièce, un objet incroyable qui provoque un seisme au-délà de son ile, jusque dans notre monde, des siècles plus tard. Et ca, c est le signe d'une oeuvre majeure.

Bertrand Claude

Vous écrivez : « Il faut noter quelques polémiques concernant la validité de tel ou tel test scientifique qui agitent les « milieux ». 

Outre que ce terme « milieux » renvoie à des images digne de « Cosa Nostra » du Parrain de Francis Ford Coppola, il serait intéressant de savoir de quoi ce « milieu » parle.

Ce ne sont pas des tests qui ont été réalisés, mais des analyses scientifiques menées par des femmes et des hommes qui suivent des protocoles éprouvés.

Ces mêmes scientifiques travaillent régulièrement pour des institutions nationales et internationales y compris Le Louvre et Quai Branly.

http://www.lamoa.fr/references.html
http://www.xylodata.fr/page.php?lg=1&ra=3&rb=0&tp=12

Partant de là, je serai curieux de savoir quelle personne de ce « milieu » possède les compétences scientifiques nécessaires pour juger de la validité ou non des analyses scientifiques réalisées par ces laboratoires sur des objets appartenant à ces musées. Et pourquoi ces mêmes analyses réalisées sur cette pièce par les mêmes scientifiques seraient contestables.

Ceux-ci se sont exprimés dans le quotidien Le Monde à ce sujet:

http://mediateur.blog.lemonde.fr/2014/01/15/complements-dinformation-sur-lenigme-de-la-statut-de-borneo/

Cette polémique est entretenue par un petit nombre de gens de mauvaise foi. Et ce petit groupe colporte des idées fausses. Toute leur argumentation est développée et démontée ici:

http://thetribalbeat.blogspot.fr/2013_10_01_archive.html

Il est donc tout à fait extraordinaire que ce « milieu » rejette un appareil scientifique sans aucun argument scientifique. Ces comportements sont d’un autre âge, celui d’un obscurantisme qui affirmait que la terre était au centre de l’univers ou bien celui plus contemporain qui nie la théorie de Darwin.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Traduction

  • Detours des Mondes Translation

Recherche Google

  • Pour rechercher un sujet sur mon blog :

ASSOCIATION DDMondes

MEDIATRIBAL



  • Documentation en ligne sur le site du MRAC

Cent Detours


  • DDM Actu

Sommaires mensuels du Blog

TRIBAL ART


  • PRESentation Tribal Objet

Tribal Art Magazine

Blogs amis sur les arts "lointains"

Pinterest

CC